L’attaque du 25 septembre 1915: lettres pour les soldats oubliés.

Dans le grenier de la mairie de Wailly furent retrouvées en 2016 des lettres datant des années 20. Dans celles-ci, les familles s’adressaient au maire de Wailly dans le but de retrouver les dépouilles de leurs fils, frères ou époux disparus les 25 et 26 septembre 1915. L’attaque du 25 septembre 1915 faisait partie de la 3ème offensive de l’Artois menée au même moment que l’offensive en Champagne.


L’un des lieux où se déroulait l’attaque fut le Moulin de Ficheux, zone occupée par les allemands pour des raisons stratégiques. Le 4ème régiment de zouaves et tirailleurs, composé de Tunisiens et de Français, appartenant à la 152e division d’Infanterie devant mener l’offensive de l’Artois, attaqua le moulin à 12h25 précises. Les pertes furent lourdes, les combats d’une extrème violence. Les allemands ayant préparé l’attaque encerlèrent le bataillon Caillet faisant partie de ce régiment. Ce fut un échec au moulin, ainsi que sur toute la ligne de front d’Arras.


La plupart de ces hommes furent portés disparus. Les obus enterraient les corps, parmi eux certains dont la mort fut constatée.


Les lettres des familles témoignent de ces disparitions qui prédisent leur oubli.

Elles nous rappellent ces hommes dont certains reposent aujourd’hui sans sépultures dans cette terre. Elles nous offrent des témoignages précieux concernant les actions des soldats face à la mort de leurs camarades.


Les moindres détails sont évoqués pour essayer de retrouver les êtres qu’ils n’attenderont plus. Une plaque, une médaille représentant la Vierge Marie dans la poche de la veste, deux camarades reposant aux côtés du troisième au bord du Crinchon. Ces objets et lieux sont autant d’indications quant à la réalité de la Guerre qui s’est déroulée sous nos pieds, et de l'identité propre de ces victimes. Certains corps des soldats retrouvés reposent aujourd’hui au cimetière de la Targette, ou de Barly.

Leur mémoire sera honorée le Samedi 06 octobre 2018 à la salle des fêtes de Wailly lors de la présentation du Chemin des Zouaves, et les 10 et 11 novembre lors de la Grande Veillée à travers Wailly.

Ecoutez et lisez la lettre de Madame Gaudiez résidant à Tunis, femme d'un soldat tombé à Wailly.

.